Pour préserver ses chances d’oscar, le film « Les infidèles » a été coupé d’une courte scène où Jean Dujardin jouait avec l’attentat du 11 Septembre…
Jean Dujardin, désormais oscarisé, peut respirer : son petit secret a été gardé jusqu’au bout. L’acteur, coproducteur du film Les infidèles, craignait, en effet, que le monde du cinéma américain ne s’offusque d’une courte séquence de son film à sketches sur l’infidélité. Cette saynète a été retirée du montage définitif du film afin de ne pas nuire à la campagne de séduction de l’acteur français auprès d’Hollywood.
Mais qu’y avait-il de si choquant ? Il s’agissait d’un sketch où Jean Dujardin interprète un mari infidèle à New York. Alors qu’il est censé être au bureau, il est en vérité en galante compagnie dans une chambre d’hôtel. Au téléphone, son épouse prend de ses nouvelles. Il la mène en bateau. La caméra le filme alors dos à la baie vitrée de sa chambre. Derrière lui, les tours du World Trade Center au moment où l’avion percute le building… « Oui, oui, ma chérie, tout va bien ! » La scène est hilarante, mais Jean Dujardin et ses amis coproducteurs n’ont pas voulu prendre le risque de choquer outre-Atlantique. On peut penser que leur prudence n’était pas inutile tant le match pour l’oscar avec George Clooney était serré. Le moindre accroc aurait pu être fatal.
La jurisprudence Cotillard
En tout cas, les Français ont le souvenir de la polémique née après l’oscar décerné à Marion Cotillard pour son interprétation d’Édith Piaf dans La môme en 2008. Ses propos mettant en doute l’histoire officielle du 11 Septembre, issus d’une interview donnée à Paris Première un an plus tôt, avaient resurgi, semant une belle confusion. Un pasteur était allé jusqu’à demander que l’oscar soit retiré à la jeune comédienne