Étiquettes

, , , , ,

Intervention de la police judiciaire dans un squat à Bègles
C’est dans le cadre d’une intervention de police judiciaire, sur commission rogatoire, pour vols en bande organisée, ouverte à la suite de nombreux cambriolages commis depuis plusieurs mois dans la région bordelaise, et non d’une opération d’évacuation, que la brigade criminelle de la sûreté départementale de la sécurité publique de Bordeaux a procédé hier à l’interpellation d’un couple originaire de l’ex Yougoslavie dans un camp de gens du voyage à Bègles. Les deux enfants du couple, mineurs scolarisés, ont été remis à leur grand-mère, civilement responsable.

Dans le cadre de la poursuite de l’enquête, la brigade criminelle a procédé, le même jour, en fin d’après midi, à l’interpellation de deux femmes dans ce même camp. Quatre enfants mineurs, présents sur les lieux au moment de l’interpellation, ont été remis, en l’absence de personne civilement responsable, à un responsable associatif sur place qui, chargé habituellement de la scolarisation de ces enfants, en avait accepté la garde momentanée.

En début de soirée, la Direction départementale de la sécurité publique a été informée que ce responsable associatif, à qui avaient été confiés les quatre enfants, avait quitté les lieux.

Les associations présentes ayant indiqué ne pas vouloir prendre en charge les enfants – dorénavant au nombre de huit –, ces derniers ont été conduits en toute sécurité au commissariat de Bordeaux avant d’être placés, sur instruction du Parquet, au Centre départemental de l’enfance à Eysines à 22h00

Publicités