Voilà 250 ans, on roulait du tabac dans le Vieux-Nice ! Sur le parking Sulzer, les fouilles engagées par la ville avant de lancer la construction des stationnements souterrains ont mis à jour tout un pan d’histoire du quartier. Il y avait là au XVIe siècle un pré-aux-oies, sur lequel a été érigée vers 1720 l’une des premières digues contre les coups de mer.
Un rempart sur lequel s’est adossée une manufacture royale de tabac, construite vers 1760 par la Maison de Savoie.
Ce bâtiment accueillera un siècle plus tard l’école Saint-Dominique, rasée au début des années 1980 pour dégager la vue sur la mer depuis la place Masséna.
A 3,5 m sous terre, les archéologues ont également découvert… la plage, puisque la zone était située dans le delta du Paillon avant le développement de la ville.

Dans le cadre des travaux d’aménagement de la Coulée Verte, la démolition des structures des jardins suspendus abritant notamment le parc-autos « Promenade du Paillon » était nécessaire.

Ce parking comptant un nombre important d’abonnés, la plupart habitant dans la vieille ville, il a donc été prévu de faire réaliser un parc de stationnement sur le terrain situé entre la rue Saint François de Paule, la rue Sulzer et le quai des Etats-Unis.

LE PARKING SULZER

Le parking occupera une surface totale de 2.600 m² avec un emplacement à très forte valeur ajoutée proche du vieux Nice, de la promenade des Anglais et de la place Masséna.

Ce parking souterrain sera sur 6 niveaux de sous-sol, et comportera 455 places.

L’offre commerciale du parc autos comprendra des tarifs horaires, mais aussi des abonnements et des possibilités d’amodiations de places de stationnement.

Un espace public sera aménagé en surface par Nice Côte d’Azur, au cours du second trimestre 2013, après l’ouverture du parking au public pour un montant total de l’ordre de 500 000€ TTC.

– Le coût de construction du parking s’élève à 18,6M€ TTC. Il est à la charge du délégataire Interparking

C’est l’entreprise Interparking-Cari, délégataire qui construira et exploitera ce nouvel équipement situé entre le quai des Etats-Unis et la rue Saint-François-de-Paule, aux portes du Vieux-Nice.
Ce parking ne coûtera rien à la collectivité, dans un lieu hautement stratégique pour l’activité touristique et pour les Niçois

LE CHANTIER

Le chantier de Sulzer a été organisé pour limiter au maximum les impacts sur la circulation, puisque les deux voies seront maintenues dans les deux sens sur le quai, et les piétons pourront continuer à cheminer sur le long du trottoir côté façades.

Pour mémoire, une période d’interruption a été actée durant la manifestation « CARNAVAL 2012 » et des batailles de fleurs.

Travaux préparatoires (réalisés par NCA)
– Déviation des réseaux terminée depuis le 27 septembre 2011
– Modification du contre mur soutenant le bâtiment riverain (14 rue St François de Paule) du projet en cours de travaux.

Travaux préparatoires (réalisés par le groupement)
– Etudes d’exécution en cours
– Une campagne de sondages géotechniques complémentaires avec essai de pompage a été réalisée durant l’été 2011.
– Un référé préventif avant le démarrage des travaux prévu à partir du 15 novembre a été effectué, un courrier a été envoyé aux riverains puis une réunion sur place a eu lieu le 15 novembre avec l’expert désigné par le TGI.

Organisation du chantier
Construction d’une paroi moulée et maintien du contrefort pour l’immeuble du 14 rue Saint François de Paule : Des dispositions particulières ont du être prises pour permettre la construction du parking tout en assurant la solidité du bâtiment voisin. Celles-ci nécessitent la mise en œuvre de techniques de construction spécifiques et d’études complémentaires.

Concernant le parking : Les murettes guide sont presque achevées sur le périmètre Dès le 13 Avril, commencera le creusement (benne preneuse) pour la paroi moulée, suivie d’une phase de bétonnage (mardi ou mercredi prochain).

Concernant le contrefort :
La phase jet grounting est achevée (procédé de construction utilisant un jet de coulis de ciment qui se mélange au terrain pour former des colonnes).
La dalle en béton destinée à recevoir les bracons de soutien du contrefort est en cours de réalisation
La pose des bracons se fera dès la semaine prochaine avant démolition de la semelle du contrefort.
Position de l’œuvre de Venet
L’œuvre des neuf lignes obliques de Bernar Venet a du être déplacée pour permettre la construction du parking. Son déplacement est intervenu à l’issue du Carnaval, le 6 mars 2012 sur un nouveau socle.
Ce déplacement, à la charge totale du délégataire, a été effectué par l’entreprise CARI qui réalise le chantier de construction du parking.

AVANCEMENT ET PHASES DES TRAVAUX
AU 17 AVRIL 2012

Reprise du contrefort
La reprise du contrefort a débuté par la réalisation de colonnes de jet grouting (procédé de construction utilisant un jet de coulis de ciment qui se mélange au terrain pour former des colonnes), terminées à ce jour.
La prochaine étape consiste à mettre en place des bracons (étais obliques) bloquant la tête du contrefort avant de scier la semelle.
Une fois ces opérations terminées, la paroi moulée sera réalisée au droit du contrefort.
La partie restante de semelle sera solidarisée avec la paroi moulée et les bracons pourront alors être démontés.

Réalisation du parc autos
La construction du parc autos débutera par la réalisation des parois moulées : des bennes preneuses creuseront la paroi par panneaux de 5,60 m de long et de 21 à 24 m de profondeur. Durant le creusement, les parois du trou sont maintenues par de la boue : « la bentonite ».
Le forage d’un panneau prend deux jours. A l’issue du forage, l’atelier de bétonnage met en place les armatures en acier et coule le béton. Cette phase dure un jour.
Ainsi, deux ateliers de forage peuvent travailler avec un atelier de bétonnage.
Une fois la paroi moulée terminée, certains poteaux seront réalisés au milieu du parc autos suivant la même méthode (ce sont les « préfondés »)
La construction de la paroi s’achèvera en juillet.

Durant cette étape, le charroi de camions (évacuation des terres excavées et amenée du béton des parois moulées) représentera une fréquence d’un camion toutes les cinq minutes.

La seconde étape est constituée par le terrassement :
La « boite » constituée par la paroi moulée est vidée des matériaux qu’elle contient
Au fur et à mesure que le sol est excavé, une partie du plancher de chaque niveau est réalisée afin de rendre plus rigide la paroi moulée. Cela s’appelle le travail en taupe.
Une fois le dernier niveau atteint, il est procédé à la réalisation du radier. Puis du reste du gros œuvre en remontant.

La dernière étape est la mise en œuvre de l’étanchéité du plancher supérieur, qui recevra dans la foulée un aménagement de surface. Celui – ci étant réalisé par Nice Côte d’Azur
PLANNING PREVISIONNEL

Démarrage des travaux le 2 janvier 2012.

Travaux préparatoires du 02 janvier à mi février 2012.

Pré-terrassements et fondations profondes de mi février à fin juin 2012.

Terrassement et gros œuvre de début juillet 2012 à fin janvier 2013.

Corps d’Etat Secondaires de début septembre 2012 à fin février 2013.

Procédures de réception/levées des réserves de mars 2013 à mai 2013.

Mise en service fin mai 2013, un an après la démolition du parking du paillon

Ces travaux seront poursuivis pendant la période estivale.

PARKINGS DE SUBSTITUTION POUR LES USAGERS

La mise en service du Parc autos Sulzer sera une réponse pérenne à la question du stationnement dans le cœur historique de Nice, en offrant 455 places supplémentaires en plein centre ville.

Elle sera tout d’abord un moyen de compenser la fermeture du parc autos du Paillon qui a eu pour incidence de neutraliser depuis le début du mois d’Avril 460 places de stationnement (dont 160 étaient réservées par des abonnés).

Sur ce point, il convient de noter que tous les abonnés « résidents Vieux Nice » du parc autos du paillon ont été contactés, afin de leur préciser les mesures proposées pour leur relogement.

En effet, le bureau communautaire, en sa séance du 14/11/2011 a effectivement décidé que les abonnés « résident Vieux Nice » verraient le montant de leur nouvel abonnement compensé au-delà de 81 €, pour la période restant à courir jusqu’au 31 décembre 2014.

A noter toutefois que dans ce dispositif, il appartient à chaque abonné de trouver par ses propres moyens une place dans la liste des parcs autos transmis.

Ainsi tous les abonnés « résidents du Vieux Nice » qui ont contacté les services de la Métropole se sont vu proposer une solution de relogement. Quelques ajustements restent à trouver pour un nombre limités d’abonnés qui bien que bénéficiaires d’une place dans un autre parc autos, privilégient une place dans le parking Promenade des Arts.

L’offre actuelle de stationnement dans ce secteur s’établit de la façon suivante :

– Parc autos Palais de Justice : 332 places
– Parc autos Saleya : 360 places
– Parc autos Corvesy : 360 places
– Parc autos Masséna : 325 places,

Soit un total de 1377 places, en ouvrage.

Par ailleurs, pour les autres automobilistes, il existe des capacités de réserve pas loin. A Nice Etoile notamment, où l’occupation a baissé de 20 %, ce qui représente 440 places