Le président de la République a demandé au ministre du redressement productif de mettre en place une mission confiée à un expert indépendant.

Celui-ci travaillera avec l’ensemble des parties prenantes et rendra ses conclusions au plus tard le 30 juillet. Il s’attachera à analyser l’évolution du marché de l’acier et à documenter toutes les perspectives industrielles envisageables sur le site de Florange, notamment le projet ULCOS.

Dans l’attente des conclusions de cette mission, il est demandé à la direction d’Arcelor Mittal de ne procéder à aucune annonce sur l’avenir du site et de ses salariés.

Le président de la République a également demandé au ministre du redressement productif de prendre contact avec ses homologues belge, espagnol, allemand et luxembourgeois afin de conduire une action commune vis-à-vis du groupe Arcelor Mittal.

Au terme de cette audience, le président de la République a également salué une délégation de salariés qui avaient effectué une marche de Paris à Florange au printemps dernier