J’apprends avec tristesse le décès de Claude MARTINAND. Grand commis de l’État, il
aura placé sa vie professionnelle sous le signe de l’exigence. Que ce soit comme
directeur de cabinet de Charles FITERMAN, premier président de Réseau Ferré de
France ou encore directeur général de l’Institut Géographique National, il aura toujours
fait preuve d’exemplarité, de rigueur et d’un sens aigu du service public.
Claude MARTINAND incarnait une conception du service de l’État qui nous manquera.
Il aura toujours, sans rien renier de ses convictions, agi pour l’intérêt général.
Notre pays perd aujourd’hui un grand homme d’engagement et de combats.
Je souhaite assurer ses proches de mon amitié et de mon soutien