1306479

L’Agence du médicament va suspendre les ventes de Diane 35 L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé, mercredi 30 janvier, de suspendre les autorisations de mise sur le marché du médicament Diane 35 et de ses génériques. Ce médicament contre l’acné utilisé aussi comme contraceptif a causé la mort de quatre personnes en vingt-cinq ans.

Le rapport bénéfice-risque a été jugé « défavorable dans le traitement de l’acné », a affirmé le directeur de l’Agence, Dominique Maraninchi, lors d’une conférence de presse. Cette suspension prendra effet dans trois mois. Dans l’intervalle, les patientes « ne doivent pas interrompre leur traitement », a-t-il indiqué, jusqu’à une nouvelle consultation chez leur médecin.

« Les médecins ne doivent plus prescrire ce médicament », a toutefois exhorté Dominique Maraninchi, que ce soit en prescription initiale ou en renouvellement de prescription

Publicités