Parti Communiste Français

 

Fédération des Alpes-Maritimes

 

A Nice, le 29 mars 2013

 

COMMUNIQUE de PRESSE

 

Hollande dit adieu à la gauche et au changement !

Durant 1h15, François Hollande s’est livré à un laborieux exercice de justification de sa politique sur un grand plateau de télévision au décor très glacial.

Lors de cet entretien, Hollande a dit adieu au peuple de Gauche, mot d’ailleurs qu’il s’est bien gardé d’utiliser durant 1H15.

Il a dit « Je ne suis plus président socialiste, je suis le chef d’Etat de la France » et tout cela en utilisant le « Moi, je » typique de la présidentialisation de la vie politique de notre pays soumis à cette 5ème république en bien mauvais état !

Et oui, tout est dit ! Il continue à renoncer l’affrontement avec le mur de la finance, il continue à ne pas vouloir changer de cap, il continue à suivre la dérive libérale, il continue à soutenir les attaques contre les droits des salariés avec l’ANI, il continue à soutenir que l’austérité est la solution tout en annonçant que le chômage va continuer à augmenter … Et en plus il semble totalement sourd aux urgences sociales de son pays, sourd à la colère qui monte, sourd à la défiance envers la politique !

C’est indigne d’un président qui s’est annoncé comme un homme de gauche et vouloir le changement !

Non, monsieur le Président, nous, militants communistes et du Front de Gauche, n’acceptons pas ce nouveau renoncement. Nous appelons donc tout le peuple de gauche qui ne veut pas renoncer au changement à entrer massivement dans l’action pour exiger un changement de Cap, pour dire stop aux politiques d’austérité, pour dire stop aux licenciements boursiers, pour dire stop à la casse du code du travail et des services publics.

Ainsi, nous serons donc toute la semaine prochaine en campagne contre le projet de loi de l’ANI, auprès des salariés devant les gares de Cagnes, Antibes et Nice le vendredi 5 avril à partir de 7H, devant les restaurants d’entreprises de Sophia et de Carros et nous appelons aussi à un rassemblement devant la fédération du PS jeudi 4 avril à 18H.

 

Cécile DUMAS

Publicités