atlantico-

Consternation internationale, vendredi 18 juillet, au lendemain du crash d’un avion malaisien transportant 298 personnes dans l’est de l’Ukraine. Le Boeing 777, qui assurait la liaison entre Amsterdam (Pays-Bas) et Kuala Lumpur (Malaisie) pour la Malaysia Airlines, aurait vraisemblablement été abattu par un missile sol-air, selon des experts américains et le vice-président, Joe Biden.

Voici les principales informations de la matinée :

• Une des boîtes noires retrouvées. Elle en dira peut-être plus sur les circonstances de la catastrophe. Une boîte noire de l’avion malaisien a été retrouvée, ont indiqué des secouristes travaillant sur le site du crash. Ils n’ont pas été en mesure d’indiquer s’il s’agissait de l’appareil qui enregistre les conversations des membres d’équipage ou de celui qui stocke les données techniques du vol.

• Des chercheurs sur le sida parmi les victimes. Une centaine des 283 passagers de l’avion se rendaient à la conférence mondiale sur le sida, qui démarre samedi à Melbourne (Australie). Chercheurs, praticiens et militants, tous spécialisés dans le domaine du sida, représentaient un bon tiers des occupants du vol MH17, selon le Sydney Morning Herald (en anglais).

• Réunions d’urgence à l’OSCE et à l’ONU. Alors que Kiev et Moscou se renvoient la balle concernant la responsabilité de ce crash, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) annonce la tenue d’une réunion d’urgence à 12h30 (heure française) à Vienne (Autriche). Le Conseil de sécurité de l’ONU doit aussi se réunir dans la journée.