Michel_Vauzelle

« L’attentat terroriste perpétré ce matin à la rédaction de Charlie Hebdo est un acte atroce, d’une violence inouïe. De nombreuses personnes ont été assassinées et les mots manquent pour dire l’horreur que nous ressentons tous.

Ce moment est celui de l’émotion et de l’unité nationale. Nous pensons aux victimes, à leurs familles, à toute la rédaction et au personnel de Charlie Hebdo.

La France a été frappée dans son cœur, au cœur de Paris.

La République, elle aussi, a été frappée dans son cœur : la Liberté, dont la première expression est celle de la presse.

C’est à tous les journalistes que nous devons dire notre respect et notre solidarité pour ce qu’ils font pour la France et pour la République. »

A la demande de Michel Vauzelle, les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.