endirect

« C’est un attentat terroriste, ça ne fait pas de doute », a précisé le président de la République, François Hollande, qui s’est rendu sur place.

Le siège du journal satirique Charlie Hebdo a été ciblé par une attaque, mercredi 7 janvier. Elle a fait au moins douze morts, annonce le parquet de Paris. Les hommes soupçonnés d’être les auteurs de l’attentat étaient en début d’après-midi toujours en fuite.

• Le bilan, encore provisoire, est de 12 morts à la mi-journée. Parmi les victimes figurent les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, annonce une source judiciaire à l’AFP. L’économiste Bernard Maris, actionnaire de Charlie Hebdo et chroniqueur sur France Inter, est également mort dans l’attaque, selon nos informations, confirmées par le PDG de Radio France.

• « Trois criminels » sont à l’origine de l’attaque contre l’hebdomadaire satirique, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, à l’issue d’une réunion de crise à l’Élysée. Tout est mis en oeuvre pour les « neutraliser le plus rapidement possible ».

• François Hollande évoque « un attentat terroriste ». « Ça ne fait pas de doute », a précisé le président de la République, qui interviendra à 20 heures depuis l’Elysée.

• Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat », le plus élevé, dans toute l’Ile-de-France. Les enquêteurs ont lancé un appel à témoins : un numéro vert (08.05.02.17.17) a « été mis à disposition » et « activé » afin de recueillir tout témoignage, annonce la police judiciaire parisienne.

République, François Hollande, qui s’est rendu sur place.

Le siège du journal satirique Charlie Hebdo a été ciblé par une attaque, mercredi 7 janvier. Elle a fait au moins douze morts, annonce le parquet de Paris. Les hommes soupçonnés d’être les auteurs de l’attentat étaient en début d’après-midi toujours en fuite.

• Le bilan, encore provisoire, est de 12 morts à la mi-journée. Parmi les victimes figurent les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, annonce une source judiciaire à l’AFP. L’économiste Bernard Maris, actionnaire de Charlie Hebdo et chroniqueur sur France Inter, est également mort dans l’attaque, selon nos informations, confirmées par le PDG de Radio France.

• « Trois criminels » sont à l’origine de l’attaque contre l’hebdomadaire satirique, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, à l’issue d’une réunion de crise à l’Élysée. Tout est mis en oeuvre pour les « neutraliser le plus rapidement possible ».

• François Hollande évoque « un attentat terroriste ». « Ça ne fait pas de doute », a précisé le président de la République, qui interviendra à 20 heures depuis l’Elysée.

• Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat », le plus élevé, dans toute l’Ile-de-France. Les enquêteurs ont lancé un appel à témoins : un numéro vert (08.05.02.17.17) a « été mis à disposition » et « activé » afin de recueillir tout témoignage, annonce la police judiciaire parisienne.

Retrouvez ici l’intégralité de notre live

16h08 : Dans un communiqué publié par le National Security Council, Barack Obama propose l’assistance de ses services à la France pour retrouver les auteurs de l’attaque.

16h07 : Laurent Richard, rédacteur en chef de l’agence Premières Lignes, est arrivé dans les locaux quelques minutes seulement après la tuerie. Il parle d’un « carnage absolu ».

16h05 : Même s’il n’y avait pas de policier tout le temps dans la rédaction, celle-ci était en surveillance permanente car lieu réputé sensible.

16h05 : Poignant (Unité SGP Police) : un des deux policiers morts était à l’intérieur, car protégeait le dessinateur Charb.

16h03 : Un gant noir attribué à l’un des tireurs récolté comme pièce à conviction

16h02 : « Chaque Français aujourd’hui est touché, horrifié. »

A l’issue d’une visite au commissariat du 11e arrondissement de Paris, où travaillait l’un des policiers tués, Manuel Valls affirme que la France a été « touchée dans son cœur ».

16h01 : Catherine Siné, codirectrice de Siné Mensuel avec son mari, réagit dans les colonnes du JDD : « Ça devient très compliqué [de critiquer une religion]. Jamais je n’aurais pensé que les choses en arriveraient là. C’est atterrant. Dans toutes les religions, il y a des prêcheurs prosélytes, des fous. »

16h00 : Le siège du groupe de presse du journal espagnol El Pais, à Madrid, a été évacué après réception d’un paquet suspect, selon un porte-parole, évoquant « l’inquiétude » après l’attentat sanglant à Paris.

15h58 : Une minute de silence sera observée, ce soir, avant le début de la rencontre de L1 entre Lille et Evian-Thonon, en hommage aux victimes de l’attentat.

15h56 : La police enlève la Citroën C3 utilisée par les assaillants pour fuir les locaux de Charlie Hebdo, ce matin. Le véhicule a ensuite été abandonné dans le 19e arrondissement de Paris.

15h56 : Je ne peux citer qu’une seule phrase ..  » Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères !  » (Voltaire)

15h56 : Ce sont des monuments du journalisme et du dessin humoristique qui ont été tués. C’est une immense perte, un drame national. Je pense à leurs souffrances et à leurs familles.

15h56 :  Je suis à la fois Charb, Cabu, Tignious et Wilinski. je m’incline devant la mémoire de toutes ces personnes et de toutes les victimes des fondamentalistes.

15h56 :  vous êtes nombreux à exprimer votre sympathie envers les victimes de l’attaque de Charlie Hebdo.

15h54 : Les corps ont été retrouvés dans deux pièces de la rédaction, certains enchevêtrés. (enquêteur)