endirect

01 h 35. La police scientifique inspecte l’appartement de Reims.

01 h 19. Pour rappel : selon nos informations, parmi les suspects on compte deux frères connus des services de police – l’un comme l’autre étaient fichés à la Direction Générale du Renseignement Intérieur (DGSI) ainsi qu’à la direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP). Saïd et Cherif Kouachi âgés respectivement de 32 et 34 ans, ont été confondu par la carte d’identité retrouvée par les enquêteurs dans la Citroën C3 abandonnée dans leur fuite près de la Porte de Pantin. Une image des fugitifs saisie par les caméras de sécurité de la ville de Pantin a permis de compléter le portrait-robot dressé à partir du témoignage de l’automobiliste qui s’était fait extirper de sa voiture par le commando. Un troisième homme, Hamyd Mourad, est recherché pour assassinat. Ce SDF de 18 ans aurait participé à la logistique de cette équipée sanglante.Né à Paris, dans le 10ème arrondissement, les frères Kouachi ont « un profil de petits voyous qui se sont radicalisés », indique une source policière. Le plus jeune des deux, Cherif, avait écopé en 2008 de trois ans d’emprisonnement, dont 18 mois avec sursis, pour avoir participé à une filière d’acheminement de djihadistes français vers l’Irak. La « filière des buttes Chaumont » avait été démantelée trois ans auparavant. Elle était composée d’une dizaine de jeunes parisiens qui, pour certains, avaient reconnu en garde à vue avoir fomenté des projets d’attentats. Cherif Kouachi, à l’époque livreur de pizza, avait été interpellé alors qu’il s’apprêtait à partir faire le djihad. Depuis, les deux frères avaient tout fait pour se faire oublier des services de renseignement.

Publicités